• Institut National de la Recherche Biomédicale
  • info@inrb.net

Epidémie de Konzo en RDC

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Les conclusions des études effectuées par les équipes de l’INRB dans le cadre du projet Konzo ont démontré que la malnutrition chronique est une des causes principales de nombreuses maladies dont souffre la population congolaise. Ce défi qui met à mal le développement de toute une nation nécessite une décision politique au niveau national pour la mise en place d’un plan de réduction de pauvreté en faveurs des communautés de Bukavu, Kwango, Luiza et Kahemba qui sont les plus affectées par cette épidémie en RDC.

Actuellement en mission à Kahemba, une équipe de l’INRB effectue une étude de terrain sur le mode d’intervention qui est le plus adapté selon le contexte pour lutter contre le Konzo. Il s’agit d’un essai clinique communautaire pour déterminer si l’implication des femmes et du personnel de santé formés dans le traitement du manioc peut contribuer significativement à la réduction des cas de Konzo au sein des familles.

Au total 400 ménages sont concernés par cette étude dans la cité de Kahemba où 60% de la population souffre d’un retard de croissance dû à la malnutrition chronique. Déjà, les résultats de trois premières années de cette étude démontrent que les ménages suivis n’avaient enregistré aucun cas de Konzo pendant cette période. Par contre, on a observé une nouvelle flambée de cas au cours de deux dernières années qui est attribuée à la difficulté liée au changement des mentalités et au relâchement des interventions suite à l’apparition de la Covid-19 en 2020.

Selon le Professeur Désiré Tshala, responsable de l’Unité de morbidité complexe au Département de parasitologie à l’INRB, la mise sur pied d’un projet de développement communautaire tel que l’élevage, le désengorgement des zones pauvres pour permettre les échanges avec les zones riches et la mise en œuvre d’un projet de sécurité hydrique à Kahemba sont trois solutions majeures proposées dans le cadre de ces études pour résoudre le problème de pauvreté qui sévit dans cette partie du pays et qui rend difficile l’adhésion de la population aux méthodes élaborées de lutte contre la malnutrition.

Partenaire officiel de cassava Project en RDC, l’INRB qui travaille avec le Programme National de Nutrition (PRONANUT), plaide pour la création d’un cadre de partenariat avec les différents ministères impliqués dans la lutte contre la pauvreté pour que la multisectorialité soit de mise en vue de résoudre définitivement le problème de malnutrition chronique en appliquant les résultats des études menées dans le cadre du projet Konzo.

L’INRB en collaboration avec ses partenaires (NIH, NIEHS, FIC, OHSU, MSU, Children’s National, Université de Kinshasa et CNPP) se focalise sur le maintien du niveau de son plateau technique de recherche de façon durable et sur le développement de capacités de ses ressources humaines par un modèle de formation accès sur la résolution des problèmes.

L’INRB a été inauguré le 08 décembre 1984 par le Président François Mittérand et le Premier Commissaire d’Etat Kengo wa Dondo. Il est donc le fruit de la coopération franco-congolaise. Il est pour nous le symbole de durabilité d’un projet de coopération qui, après le départ des coopérants, connait un rayonnement national et international.

Contactez nous

  •  

    Av. De la Démocratie N°5345,
    (Ex Av. Des huileries), Kinshasa - Gombe.

  •  
     
  •  

    info@inrb.net

  •  

    Lundi - Vendredi   : 07:30 – 16:00
    Samedi                  : 07:30 – 12:00