• Institut National de la Recherche Biomédicale
  • info@inrb.net

INRB, 1er centre collaborateur de l'OMS en RDC

OMS

Pose de la première pierre pour la  construction du bâtiment de l’animalerie à l’Institut National de Recherche Biomédicale

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

L’ambassadeur du Royaume de Belgique, Son Excellence Jo Indekeu, a procédé ce lundi 10 Mai 2021 à la pose de la première pierre du bâtiment de l’animalerie et à la remise officielle des outils informatiques aux jeunes chercheurs de l’Institut National de Recherche Biomédicale.

À la tête d’une importante délégation de l’Institut de Médecine Tropicale d’Anvers (IMT), le représentant de la diplomatie belge en RDC a été reçu à cette occasion dans la salle de conférence de l’INRB par le professeur Jean-Jacques Muyembe et les chefs de départements de l’INRB.

Fière des résultats obtenus dans le cadre de la collaboration entre l’IMT Anvers et l’NRB, l’ambassadeur de Belgique en RDC s’est dit disposé à poursuivre des efforts pour renforcer davantage cette coopération légendaire.

Visite à l’INRB de S.E le Ministre de la santé publique, hygiène et prévention et de l’ambassadeur des États Unis en RDC

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

L’ambassadeur des États Unis en République Démocratique du Congo, S.E. Monsieur Mike Hammer, a procédé ce mercredi 5 mai 2021, dans la salle de conférence de l’INRB, à la remise officielle d’un lot important des consommables et équipements de laboratoire au Ministre de la santé publique, hygiène et prévention, S.E. Docteur Jean-Jacques Mbungani Mpanda.

 

Pour le Professeur Jean-Jacques Muyembe, Directeur Général de l’INRB, ces équipements indispensables, arrivent à point nommé pour une meilleure sécurité des techniciens de laboratoire qui travaillent souvent sur des échantillons dangereux de Covid-19 et de la maladie à virus Ebola.

 

Depuis la déclaration de la pandémie de Covid-19, le gouvernement américain appuie la RDC dans le renforcement du système national des laboratoires de santé publique en vue de soutenir la prestation de service de qualité ainsi que les activités de prévention et de surveillance.

Partenariat INRB-CDC AFRICA

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

L’INRB débute un Projet pilote de recherche sur les guéris d’Ebola  dans la ville de Goma. L’objectif poursuivi par cette étude est de contribuer à l’amélioration de la gestion des épidémies grâce à l’utilisation des laboratoires mobiles sur les sites. CDC AFRICA, institution spécialisée de l’Union Africaine dans la recherche et la prévention des maladies accompagne la RDC dans cette nouvelle expérience.

Une équipe de l’INRB séjourne à Goma pour la mise en place d’un laboratoire mobile qui permet de rendre disponibles sur place les résultats des analyses effectuées sur les personnes guéries d’Ebola en procédant au séquençage des pathogènes de ce virus. 

Ce projet pilote vise également la formation des équipes locales sur le prélèvement et l’analyse d’autres pathogènes telles que le choléra, la polio et la Covid-19 en vue de maintenir la vigilance face aux éventuelles résurgences de ces différentes maladies et de maitriser de nouvelles flambées des épidémies dans cette partie du pays.

Pour le Professeur Placide Mbala, Chef du Département de l’épidémiologie, le déploiement du laboratoire mobile à Goma a l’avantage de poser le diagnostic rapide de la maladie à virus Ebola, de réduire considérablement le délai du rendu des résultats, d’augmenter le nombre des cas confirmés par rapport aux cas probables et d’améliorer la prise en charge au niveau des soins. 

L’ouverture de ce laboratoire mobile de haute technologie et la formation du personnel de l’INRB Goma à la prévention, au contrôle des infections ainsi qu’à l’utilisation d’équipements bénéficient de l’appui de CDC AFRICA  en terme d’équipements, de réactifs et de renforcement des capacités.

Outil essentiel dans la gestion et le contrôle des épidémies, le laboratoire mobile avait permis une bonne gestion de la 10ème épidémie d’Ebola aussi bien sur le plan de la prise en charge médicale que sur le plan du diagnostic clinique à la cité de Katwa dans la ville de Butembo.

 

Formations et descentes sur terrain des équipes

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Du mois de février au mois de mars 2021, les prestataires de l’INRB, membres du Département de Parasitologie dirigé par le Professeur Dieudonné Mumba,  ont effectué plusieurs travaux de terrain et ont été formés sur la microscopie et les techniques de diagnostic de la THA ainsi que sur les bonnes pratiques cliniques de laboratoire. 

Du 8 au 11 mars 2021, sous la direction du Professeur Philippe Büscher,  les équipes mobiles d’Idiofa, à Kikwit ont été formées sur la microscopie et les techniques de diagnostic (sérologique et parasitologue) de la THA .

Du 14 au 28 février  et du 19 au 26 mars 2021, l’équipe TRYPADERM en collaboration avec le PNLTHA a mené une étude liée aux cas séropositifs à la THA qui porte sur la peau comme réservoir des trypanosomes dans les provinces de Kinshasa et du Kwilu.

Du 8 au 19 mars 2021, l’INRB a apporté son appui à une étude de l’Ecole de Santé Publique sur la schistosomiase, dans la ville province de Kinshasa dans la zone de santé de Mongafula à Lemba.

Du 19 au 27 mars 2021, une équipe de l’INRB et de Children’s National Medical Center de Washington s’est rendu à Masimanimba dans la Province du Kwilu pour la collecte des échantillons (selles, salive, urines, farines, manioc, sol et eau) provenant des ménages et rouissages de manioc en vue d’une étude sur le microbium de Konzo.

Du 19 au 20 mars 2021, les prestataires de l’INRB ont été formés  sur les bonnes pratiques cliniques dans son volet bonnes pratiques cliniques de laboratoire en vue de l’initiation des essais cliniques sur Taylamac. Ils ont également assisté à l’inauguration du site Oncho, un nouveau bâtiment construit avec l’appui de DNDI.

Epidémie de Konzo en RDC

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Les conclusions des études effectuées par les équipes de l’INRB dans le cadre du projet Konzo ont démontré que la malnutrition chronique est une des causes principales de nombreuses maladies dont souffre la population congolaise. Ce défi qui met à mal le développement de toute une nation nécessite une décision politique au niveau national pour la mise en place d’un plan de réduction de pauvreté en faveurs des communautés de Bukavu, Kwango, Luiza et Kahemba qui sont les plus affectées par cette épidémie en RDC.

Actuellement en mission à Kahemba, une équipe de l’INRB effectue une étude de terrain sur le mode d’intervention qui est le plus adapté selon le contexte pour lutter contre le Konzo. Il s’agit d’un essai clinique communautaire pour déterminer si l’implication des femmes et du personnel de santé formés dans le traitement du manioc peut contribuer significativement à la réduction des cas de Konzo au sein des familles.

Au total 400 ménages sont concernés par cette étude dans la cité de Kahemba où 60% de la population souffre d’un retard de croissance dû à la malnutrition chronique. Déjà, les résultats de trois premières années de cette étude démontrent que les ménages suivis n’avaient enregistré aucun cas de Konzo pendant cette période. Par contre, on a observé une nouvelle flambée de cas au cours de deux dernières années qui est attribuée à la difficulté liée au changement des mentalités et au relâchement des interventions suite à l’apparition de la Covid-19 en 2020.

Selon le Professeur Désiré Tshala, responsable de l’Unité de morbidité complexe au Département de parasitologie à l’INRB, la mise sur pied d’un projet de développement communautaire tel que l’élevage, le désengorgement des zones pauvres pour permettre les échanges avec les zones riches et la mise en œuvre d’un projet de sécurité hydrique à Kahemba sont trois solutions majeures proposées dans le cadre de ces études pour résoudre le problème de pauvreté qui sévit dans cette partie du pays et qui rend difficile l’adhésion de la population aux méthodes élaborées de lutte contre la malnutrition.

Partenaire officiel de cassava Project en RDC, l’INRB qui travaille avec le Programme National de Nutrition (PRONANUT), plaide pour la création d’un cadre de partenariat avec les différents ministères impliqués dans la lutte contre la pauvreté pour que la multisectorialité soit de mise en vue de résoudre définitivement le problème de malnutrition chronique en appliquant les résultats des études menées dans le cadre du projet Konzo.

L’INRB en collaboration avec ses partenaires (NIH, NIEHS, FIC, OHSU, MSU, Children’s National, Université de Kinshasa et CNPP) se focalise sur le maintien du niveau de son plateau technique de recherche de façon durable et sur le développement de capacités de ses ressources humaines par un modèle de formation accès sur la résolution des problèmes.

L’INRB a été inauguré le 08 décembre 1984 par le Président François Mittérand et le Premier Commissaire d’Etat Kengo wa Dondo. Il est donc le fruit de la coopération franco-congolaise. Il est pour nous le symbole de durabilité d’un projet de coopération qui, après le départ des coopérants, connait un rayonnement national et international.

Contactez nous

  •  

    Av. De la Démocratie N°5345,
    (Ex Av. Des huileries), Kinshasa - Gombe.

  •  
     
  •  

    info@inrb.net

  •  

    Lundi - Vendredi   : 07:30 – 16:00
    Samedi                  : 07:30 – 12:00